ßßßAttiekeßßß
===Attieke===Nous arrivons à un moment particulier : entre la vie du quotidien et le travail logistique interne (AG) à quoi s'ajoute la nécessité de penser l'après... après le procès, après la sans doute expulsion. Nous ressentons une difficulté à rassembler les énergies, à motiver les troupes. L'organisation et la lutte sont bien en action. ~La légitimité de squatter c'est celle d'avoir un lieu de vie par la propriété d'usage.
ßßßLes Grands Voisinsßßß
===Les Grands Voisins===Un lieu phare qui nous semble ne pas pousser plus loin la nécessité de survie de cet espace occupé au regard de l'échéance qui lui est imposée (un à priori). Ce n'est pas tout à fait un lieu de lutte/résistance, mais celui d'une culture établie qui s'engage dans l'insertion professionnelle, dans l'ouverture d'ateliers (loués ou non), dans l'exposition artistique, mais aussi dans l'accueil d'un public large… et qui, dans le même temps) travaille à la valorisation de ses outils et formes dans une organisation transversale des résidents : philosophie du Maker/hacker, DYS... Frottement de contre-cultures ? Nous nous posons surtout la question de l'esthétisation et de la capitalisation de ces moyens mis en œuvre, ses buts dans l'élaboration de sa légitimité culturelle et sociale. Quelle fabrique de "biens communs" y sont produites ? Qu'affirme les Grands Voisins par leur réussite ? http://lesgrandsvoisins.org/
ßßßESELßßß
ßßßKabaneßßß
===Université Paris-8===Lieu de transmission des savoirs par champs spécialisés, soumis à des impéatifs de réussite relative mais surtout pris entre différents outils décisionels qui passent, entre autre par des instances aillant un pouvoir vertical pour gérer ce lieu semi-public : une masse d'individus plus ou moins de passage, aillant chacun un vécu élargi en dehors des cours.
ßßßUniversité Paris-8ßßß
ßßßSommaireßßß
===Sommaire===Contexte : cliquez ci-dessus ou via...http://kabane.org/hotglue/utoupie/#infos 1 - Sortir des cours : Où aller, qui rencontrer, quel réseau, quelle actualité ?----2 - Comment engager la parole ?----3 - Comment réstituer cette rencontre par nos subjectivités (nous écrivons/lisons/parlons à deux sur ce projet) ?----3' - Comment libérer notre parole avec quels outils qui ne créent pas que du texte ? Quel oralité durant la performance / conférence ?----(présentation finale conversationnelle, sans image)---- ----Voir aussi "pédagogie" (œil cyan)...____sur la 2ème carte, théorique, à droite.
===Synesthésie==="Synesthésie entend conduire une réflexion éthique, ambitieuse et partagée de l’art contemporain." https://www.synesthesie.com/ (lieu d'accueil et de la première présentation)
ßßßSynesthésießßß
◊◊◊Sorcière 2◊◊◊
◊◊◊Sorcière 1◊◊◊
◊◊◊Sorcière 3◊◊◊
~~~Compote 1~~~
===Haricot===
~~~Compote 2~~~
~~~Compote 3~~~
===Compote 3===Impératifs de lutte dont le but n'est pas forcement la créativité mais la survie face à une force extérieur cherchant à l'arrêter. Répond à l'impératif de gagner du temps pris dans les contraintes de la justice plus ou moins capable de s'actualiser, de changer ce qui est "juste" et formalisant la conversation.
◊◊◊Haricot◊◊◊
===Compote 2===Ressenti d'une créativité partielle ou, en tout cas, non dans une lutte.----Lieu conventionnel affirmant une vision de la créativité alternative sans être dans l'alternative politique.----Culture phare mais quel potentiel ?
◊◊◊Sorcière 4◊◊◊
◊◊◊Peintre Muet◊◊◊
===Peintre Muet===
~~~Sureau~~~
===Sureau===Percevons-nous les sorcières du Sureau, capables d’ensorcellement ou de guérison ? Pharmakon ou la question du pluralisme des usages du vivant ; l'imaginaire que le colportage sorcier, raconte d'une autre science, occulte. Ce qui contient le remède, contient le poison... L'échec n'est qu'une vision.
===Haricot===Création d'un jardin. Point d'entrée aux GrandsVoisins, participation au rempotage de plantes compris dans le projet d'insertion pro., visite sur les toits, envie d'aller voir ailleurs.
===Compote 1===Ques ce qui nous ressemble, nous rapproche, qu'avons-nous en commun ?
===Compote 1===
===Sorcière 4=== Rencontrée à la Kabane
===Haricot===À côté de la maison des fougères la nouvelle gare XP et la Cabane Fleury (Pépin Production), pépinière installée dans l'espace public agissant sur le vivant dans un espace ouvert, public, soumis à l'imprévu l'insécurité d'une création fragile. http://www.pepinsproduction.fr/2016/02/23/la-cabane-fleury/
===Haricot===Nous découvrons la Petite ceinture, l'École Spéciale des Espaces Libres (ESEL), par son intermédiaire d'un ami. Ce lieu semi-ouvert, par une porte dérobée donnant accès à une hétérotopie dans la ville, jardin protégé, il y expérimentait l'agriculture urbaine. Cette base arrière dans le 20ème permettait, en plus de ses recherches sur ce territoire investi, de préparer des actions Guérilla Gardening (Jardinière). Un mouvement qui vise à se réapproprier l'espace public, les sols, les interstices, sans passer par l’intermédiaire des politiques de la ville pour y jardiner, planter. Une activité vivifiante qui engage les corps et les regards spécialisés dans l'exploration attentive de ce terrain au potentiel parfois inexploité. Nous sommes en territoire ami. http://guerilla-gardening-france.fr/
===Sorcière 3===Nous avons quelques contacts en____arrivant dans une agitation imprévue :____il semblerait que des forces de l'ordre perturbent la vie du lieu, nous nous hâtons, nous mettons dans l'urgence.. Commérages ! En arrivant, les enfants et habitants sont en train de fêter un anniversaire. Dimanche c'est portes ouvertes, l'AG (et participation aux témoignages écrits) l’est aussi. Le nerf de la guerre c'est de rendre chacun(e) disponible aux prochaines tâches collectives. Occupé, notre contact nous accordera le temps qu'il lui reste... Nous cherchons par nous-mêmes, prenons le temps de nous demander qui sommes à cet endroit et peut-être aussi de repenser la légitimité vis-à-vis de l'urgence, de l’impératif de faire parfois même en dehors des lois... quand la politique conversationnelle ne suffit plus.
===Compote 3===
◊◊◊JC◊◊◊
===JC===Nous partageons divers vécus sur la Gare XP.____Moi je l'avait découvèrte dans le sud de Paris. Des amis y projetaient "Tu vas mourir (c’est pas grave)" décrit ainsi :____Au cours du printemps 2011 et après six mois d'une existence éphémère, le squat du château d'albatar est sur le point de fermer ses portes et ses occupants, sous le coup d'un avis d'expulsion, vivent leurs derniers moments dans une insouciance apparente. https://vimeo.com/64450373
===JC===
===Peintre Muet===
===Sorcière 2===
===Sorcière 3===
===Compote 1===Quel rapport institutionnel dans cet espace semi-public ? Pourquoi ce besoin d'occupation par nos propres moyens/outils, quels compromis ?
===Sorcière 1=== Actualiser, prendre des nouvelles
===JC===
~~~Exit~~~
===Exit===Peut-être y a-t-il chez nous une corrélation entre notre question d'avenir après nos études et celles des expulsions, d'une précarité de statut social. Quels fruits dans le coin(g) de la carte ? Qu'adviendra-t-il ? Qu'avons-nous récolté de ces rencontres ? Davantage d'envie et de courage peut-être... Celui de voir les projets réalisables dès lors qu'une lutte est créative, optimiste, capable de créer un autre monde.


===Exit===La toupie, objet du plus grand potentiel d'improbabilité.____Allégorie d'une multitude de possible, d'une forte puissance à la spontanéité : un processus qui échappe à la gouvernementalité. http://www.toupie.org/Dictionnaire/Stochocratie.htm
===Exit=== Sortir des cours pour aller voir quoi, rencontrer qui et comment ? Quels sont nos préjugés à actualiser, à vérifier sur le terrain ?----En quoi engager la conversation crée-t-il des images, de l'imaginaire ?____En quoi est-il important de l'actualiser, surtout là où il n'est pasindexé, historisé, pour ainsi dire, underground / alternatif.
~~~Exit~~~
===Kabane===http://kabane.org c'est presque ici (en dur)
===Compote 1===
===Compote 1===Comment engager la conversation : en s'assurant d'être de la même famille ou étrangers ?
===Sureau===LHOOK
===Compote 1===Quel avenir commun et propre construisons-nous ?----Quelle Utopie ? Dans quel lieu ? Par quel moyen ?----Avec quelles valeurs communes (et avec quelle radicalité) ? ----Quelles ouvertures s'offrent à nous avec nos moyens, notre "médiocrité", notre "manque d'expérience" ?----Croyance en la mutualisation des savoirs faire,____l'encapacitation individuelle et collective. Engager la parole sert à transmettre mais aussi à reconnaître ses différences, à en tirer un jugement, une évaluation dont la micro-politique/attention qualifie la portée, encourage où non à aller plus loin, à percéverer.
===Sorcière 3===Caliban et la Sorcière _ Silvia Federici – Femmes, corps et accumulation primitive http://kabane.org/hotglue/img-raw/utoupie/caliban-web.jpg
===Sorcière 1===Caliban et la Sorcière _ Silvia Federici – Femmes, corps et accumulation primitive http://kabane.org/hotglue/img-raw/utoupie/caliban-web.jpg
===Sorcière 2===Caliban et la Sorcière _ Silvia Federici – Femmes, corps et accumulation primitive http://kabane.org/hotglue/img-raw/utoupie/caliban-web.jpg
===Sorcière 4===Caliban et la Sorcière _ Silvia Federici – Femmes, corps et accumulation primitive http://kabane.org/hotglue/img-raw/utoupie/caliban-web.jpg
===Sorcière 1===Lieux déjà visités, rumeurs, souvenirs. Partage de trois expériences dans des lieux et temps différents. C'est cette différence qui permet la critique : l'incomplet et l'incertain.
===Sommaire===Trajet avec la sorcière, actualité, création (ou recherche) d'un territoire mutuel. Volonté de vérifier l'incertain de ces lieux plus ou moins précaires. Nous leur accordons, pour cette raison, un intérêt particulier. Le devenir incertain est exceptionnel.
◊◊◊Sorcière 1◊◊◊
~~~Compote 1~~~
===Compote 1===Qu'allons-nous découvrir que nous imaginions déjà ? Notre désir est celui de vérifier, sur le terrain, d’aller voir ce qui se fait, comment les alternatives se concrétisent.----Ce qui est présenté ici est une modeste contribution.
===Compote 1===Nous ne voulons pas juste découvrir pour nous, mais partager, transmettre ce qu'on a vu. Un ON subjectif, imparfait, incertain, partial. Mais en donnant cette image fragmentaire nous espérons, comme avec Kabane, permettre à d'autres d'envisager la possibilité d'atteindre leurs buts, aussi étranges soient-ils, aussi improbables soient-ils. Nous réalisons peut-être l'importance d'être____subjectifs pour éviter ce à quoi les gouvernances numériques aspirent : un réel qui tend à dire ce qui est, mais surtout, au-delà de son autorité, à réduire la vie, le multiple, l'imperceptible... tout en ne faisant plus que des hypothèses, jamais soumises à la critique par sa vision a priori neutre et totalisante : ____agrégée par des algorithmes, à priori neutre, prônant la pertinente ou encore le mérite comme variable du visible : conforme.
===Exit==="L'île est en effet un lieu ambigu :____elle représente à la fois la terre comme limite, et l'Océan comme seul horizon. Le continent laisse présager la rencontre d'autres hommes, le retour à la civilisation. C'est ainsi que le chante Homère, montrant Ulysse épuisé sur le rivage et y trouvant Nausicaa qui l'emmène au palais de son père, où il fera le récit de ses multiples aventures." http://www.erudit.org/revue/etudfr/1999/v35/n1/036126ar.pdf
===Sorcière 3===Se présenter passe par un jugement préalable qu'une amitié, la reconnaissance d'une altérité, aide, évidemment, à passer le pas d'une timidité. Elle n'est pas seulement dû à une stratégie de fermeture dans les lieux de lutte.
===Sorcière 3===Faire Face, à l'autre, à ce qu'il est et devient, à ses souhaits, ses regrets, ses à priori. Lui demander de nous donner sa parole c'est nous offrir, des deux côtés, le moyen de consolider ce qui est. De son côté (B) entant que spécialiste du terrain qu'il habite ; du notre (A), par nos préjugés, une fausse ignorance ou encore notre mal-adresse / impertinence.----Cette inégalité crée un support d'actualisation, de création de forme : d'information.
===Sorcière 3===A' + A => (A <-> B + B <-> A) + (A*B <-> C)
~~~Exit~~~
===Compote 3===Être légitime. Idéal du mérite historique. Un préalable à toute action, nécessairement politisée : basée sur une conversation et critique... Délibération aux pouvoirs asymétriques.
◊◊◊3D◊◊◊
===3D===Cartographier c'est aussi bien chercher un interlocuteur, une adresse, un temps de disponibilité coordonné avec la disponibilité des deux côtés. C'est le nerf de la guerre comme on nous a dit. Venons-nous les mains vides ? Non. Comment parler du bénéfice de la rencontre sans paraître exclusivement intéressés, dans l'interview ? Où placer la curiosité ? Comment être curieux ?
===Pédagogie===Engager____la parole. Pas simplement discuter et amorcer : ouvrir le dialogue.
===3D===Cela dépend aussi du préalable et de l'ouverture du lieu, de sa vie interne, avec ses impératifs et urgences que nous devons prendre en compte... et donc rappeler, réactiver plus tard, l'envie.
===3D===Avoir un "contact" semble parfois le plus court entre A et B. Nous en faisons l'expérience avec le Grobat (annexe de La Petite Maison). Nous le découvrirons par d'autres amis.
◊◊◊3D◊◊◊
===3D===Dispositifs - Disponibilités - Dispositions----cf. Nicolas Pascal Lestrat : ----Le travail du commun http://www.le-commun.fr/index.php?page=le-travail-du-commun-2016
===Sorcière 3===Au delà, éprouver.
===infos===Notre désir d'occuper autrement le temps de vie à la fac par le projet Kabane, celui d'éprouver et de se confronter aux contextes semi-publics, institués, formule une aspiration à organiser des rencontres, trouver des formes d'activation, des outils de partage hors des cours, d'un rapport maître/élève, au-delà d'un avenir promis par le diplôme, après. Que faire de notre avenir, comment élargir notre champ de recherche hors du contexte des cours à l'université ? Quels lieux et communautés nous ressemblent ? Quelles sont leurs formes de lutte politique ? Quels sont leurs engagements ? Comment s'ouvrent puis survivent ces lieux ? Quelle est leur micro-politique ? Réalisé autour/avec : Des pratiques de co-création - Territoires, relations et expériences. http://www.arpla.fr/mu/creationscollectives/a-propos/
===Pédagogie===Donner la parole c'est aussi se donner le temps.----Un don réciproque une fois contexte rendu propice.
~~~Pédagogie~~~
===Pédagogie===Vouloir une neutralité, une partialité justifiée pour transmettre et donner une trop grande responsabilité à l'enragement c'est retirer au récepteur d'une parole restituée la capacité de critique et de jugement. Cette démarche est-elle vraiment pédagogique ? Permet-elle vraiment, en assimilant ce qui "est" comme unique, un moyen de libérer la pensée et les mots de leur impératif à faire un monde ?----Ne faudrait-il pas permettre davantage l'incertitude et le doute afin de revenir à un savoir imparfait, à vérifier, à éprouver ? Quelle erreur est permise ?____(cf. affiche plus à droite)
===Pédagogie===La carte imaginaire----ici présentée à gauche, (celle de droite est plus méthodologique) a été réalisée à deux mains. Elle nous a servi d'outil pour engager la discussion, trouver un moyen de converser afin de délier la parole autour d'un support / dispositif qui le permette, engage une autre formalité, une autre rigueur.----L'écriture d'un texte en a découlé et fait l'objet d'une présentation public en 2016 à la maison jaune (Saint Denis).
===Pédagogie===Prendre et restituer... S'engager c'est aussi avoir une responsabilité. Parler c'est aussi en relativiser l'importance dramatique.
===Exit===Devenir propriétaire par mutualisation des capitaux plutôt que de payer un loyer : http://clip.ouvaton.org/
===Pédagogie===
===Sorcière 1===
===Pédagogie===Ces cartes devaient rester privées, à notre usage, mais il nous a semblé, après avoir décidé de ne présenter aucune image / photo qui pourraient dire ce que sont ces lieux par un imaginaire autoritaire, qu'elles permettraient au moins de faire trace et de montrer notre tentative d'agencer notre pensée mutualisée, plurielle, subjective :____crée dans l'élaboration déculpabilisée,____décloisonner, de notre parole.
===Compote 1===
===JC===
===Sorcière 1===
===JC===
===3D===
===Sorcière 3===
===ESEL===
===Haricot===
===ESEL===École Spéciale des Espaces Libres (ESEL), est un lieu d'occupation expérimentale du territoire urbain, délaissé par la SNCF, lieu de jachère immobilière, lieu donc précaire, bientôt... expulsé. Peut-être ce contexte a-t-il engendré une forme de camouflage de ces jardins qui ne ressemblent pas à ce qu'ils sont ? Ou peut-être les murs en pierre sèche qui entourent les plantes redevenues sauvages (perdant leur forme agricole/catalogue), les bouts de cartons accrochés aux branches, les contes et les mythes, ont ils ici ainsi pour but, aussi, de masquer la forme habituelle de ce qu'est/doit être un jardin ? Espace délimité dans l'imaginaire, dépliable, transportable, tapis volant... Une stratégie pour garder un propre (lieu à soi, mais mutuel) dans l'espace public qu'une population en recherche d'espace libre, d'autonomie dans cet *hors du monde, cerné*, se réapproprie. Que voit un Américain quand il lit "LHOOK" demande Henri ? Suspens, interrogation des regards... Les habitants y pratiquent une culture d'initiés, brouillent les codes entre leurs recherches transversales : musique modulaire, astronomie, science des sols, permaculture, mythologie... cultures. Ils s'accordent ainsi des dérives, un imaginaire élargi autour d'évènements spontanés, auto-organisés par les rencontres des participants qui, une fois par semaine, venant avec ce qu'ils sont, inventent avec le présent, les nécessités et envies naissantes : se nourrir, partager un savoir en amateur ou non. Des contextes propices au multiple, à l'incertain sacralisé par sa non-programmation, son émergence naturelle dans un milieu qui le permet et en prend soin. http://venueofmeet.wixsite.com/esel
===Exit===
===Exit===
~~~Exit~~~
===Pédagogie===
===Université Paris-8===
===Synesthésie===
===Sorcière 1===Quelle compote, quel mélange faire ? Quels ingrédients mélanger ? Quels dosages ? Quels mots pour décrire ce que l'on recherche qui ne soit pas uniquement formel ? Qui n'annihile pas le sensible et qui en même temps reste accessible ? Comment ne pas avoir peur de se dévoiler pour rencontrer l'autre sinon par l'apriori d'une humanité commune, plus loin d'une idéologie, d'envie.
Version PDF
Plus d'informations (audios)