Cirque des mots et autres cabanes où lire

À la Bibliothèque Gaston-Miron de la Sorbonne Nouvelle à Paris, le 2 mars dernier, le Centre d’études québécoises recevait le Buvard, une librairie-camion ambulante venant du Québec.

A propos de cet évènement

http://www.univ-paris3.fr/cirque-des-mots-et-autres-cabanes-ou-lire-le-buvard-debarque-a-censier–423691.kjsp

Sous un chapiteau, cette fois-ci, ils trimballent des « livres qui arrachent doucement la tête et le cœur, des livres qui voyagent et qui font virevolter, des livres qui parlent de routes, de mouvances, de déplacements, d’exils, de migrations, de nomadismes, d’errance, de mobilité, de circulation, de liberté et d’alternatives ».


photo de Adèle Godefroy

Cette rencontre a permis aux deux compagnons libraires-routiers(improvisés), Michel Vézina et Maxime Nadeau, d’y présenter leur tout nouveau projet en création : le Grand Oratorio Ubuesque Littéraire Dérimé (G.O.U.L.D.), un mélange de lectures enthousiastes, de performances artistiques, de micros-conférences gesticulées tout ça en même temps… parfois oui, parfois non !

Suite à l’invitation de Myriam Suchet, directrice du centre et chercheuse indisciplinée, le collectif kabane en a profité pour (ré)activer la copiothèque, un dispositif itinérant permettant à touxs le monde de s’asseoir, de lire, de partager et de discuter.

Avant la rencontre, quelques étudiant.e.s, artistes, profs, etc. avaient installé des cabanes (en carton, en papier journal, et autres solutions de débrouille …) afin d’y accueillir des cercles de lectures et de paroles. Une bonne occasion pour nous d’en occuper une, durant un instant (on remercie d’ailleurs la cabane à côté de la buvette de nous avoir hébergé), avec notre bibliothèque de photocopies et d’échanger autour de nouveaux textes imprimés, de nos recherches respectives et autres conversations de comptoir ou arbre à palabres.



Plus d’informations sur la copiothèque   >>>>> ici <<<<<

 

Publié par

kabane

En 2014, des étudiants de Paris 8 ont commencé à construire une cabane avec des matériaux de récup’ à la fac… Depuis, elle s’est transformée pour devenir, Kabane, un lieu de convivialité où se retrouvent les gens de passage à l’université Paris 8. Cet espace, occupant le paysage universitaire tel un laboratoire auto-géré collaboratif, cherche à activer des dynamiques de rencontre et d’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *